conseils pratiques

CERTIFICATION QUALIBOIS MODULE EAU ET AIR

Pour la 7e année consécutive, notre société se voit assurée de la certification Qualibois air, ainsi que la certification Qualibois eau cela est pour vous une assurance de qualité de nos installations d'appareils de chauffage en bois indépendants. (installation poêle et insert à bûches bois et à granulés de bois, etc.) Pouvant être raccordé à votre réseau hydraulique. Cette certification est qualifiante RGE  (Reconnu Garant de l'Environnement).

Délivrée le 1 octobre 2017.

Numéro Qualibois : QB/45406

 
 
 
 

CERTIFICATION QUALIBOIS MODULE EAU

Après avoir passé la formation Qualibois AIR il y a 5 ans, cette année "Rêve De Feu" obtien la certification qualibois EAU !

La certification Qualibois Module Eau permet aux chauffagistes et installateurs énergies renouvelables de maîtriser la mise en œuvre de systèmes de chauffage au bois raccordés au réseau hydraulique. Cette certification est qualifiante RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Cela permet de vous proposer des installations de chaudière et de poêles hydro à bûches bois et à granulés de bois.

Délivrée le 7 novembre 2016.

Numéro Qualibois : QB/45406

 
 
 

CERTIFICATION QUALIBOIS MODULE AIR

Pour la 6e année consécutive, notre société se voit assurée de la certification Qualibois air, cela est pour vous une assurance de qualité de nos installation d'appareils de chauffage en bois indépendants. (installation poêle et insert à bûches bois et à granulés de bois, etc.)

Délivrée le 7 novembre 2016.

Numéro Qualibois : QB/45406

 
 
 

RAMONAGE

QUELS SONT LES AVANTAGES D'UN RAMONAGE RÉGULIER ?

Un ramonage régulier favorise les économies d'énergie : en effet, des branches, un nid d'oiseau, un dépôt de suie ou de cendre sur la surface de l'échangeur tend à créer un effet isolant entraînant une surconsommation non négligeable de combustible. Une à deux opérations de ramonage annuel sont préconisées pour les conduits de combustible à bois, selon la quantité brûlée.

Ramoner c'est important et c'est obligatoire, alors pour cette formalité ne vous tracassez plus à chercher un prestataire, Rêve de Feu peut dorénavant effectuer l'entretien de vos conduits de cheminée dans le respect des normes et vous délivre un certificat pour votre assurance.

 
 
 
 

TVA À 5,5%

Nouveau taux applicable au 1er janvier 2014 sera de 5,5%, qu’il s’agisse des travaux de rénovation énergétique à proprement parler ou des travaux induits, c’est-à-dire ceux qui sont considérés comme indissociablement liés aux travaux de rénovation énergétique : par exemple, le changement des radiateurs lors de la mise en place d’un nouveau système de chauffage.

Plus de renseignements dans nos points de vente.

Sous conditions

 
 
 
 

DÉTECTEURS DE FUMÉE

DÉTECTEURS DE FUMÉE OBLIGATOIRES DANS LES LOGEMENTS DEPUIS LE 9 MARS 2015

Un arrêté publié au Journal officiel du jeudi 14 mars 2013 précise les exigences auxquelles doivent répondre les détecteurs de fumée normalisés installés dans chaque logement, les conditions de leur installation, de leur entretien et de leur fonctionnement. Tout lieu d’habitation devra en effet être équipé d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) au plus tard le 8 mars 2015.

Installé de préférence dans la circulation ou le dégagement desservant les chambres, ce détecteur est fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur. L’occupant (le cas échéant, le propriétaire ou l’organisme exerçant les activités de gestion locative sociale) s’assure de la mise sous tension du détecteur en vérifiant que le voyant prévu à cet effet est allumé (les piles devant être remplacées lorsque le signal de défaut de batterie est émis).

Par ailleurs, le détecteur de fumée doit :

 - Comporter un indicateur de mise sous tension ; 

- être alimenté par piles, batteries incorporées ou sur secteur (dans le cas où la batterie est remplaçable par l’utilisateur, sa durée minimale de fonctionnement est de 1 an) ;

 - présenter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d’une source d’alimentation, indiquant l’absence de batteries ou piles ;

 - émettre un signal d’alarme d’un niveau sonore d’au moins 85 dB(A) à 3 mètres ; 

- émettre un signal de défaut sonore, différent de la tonalité de l’alarme, signalant la perte de capacité d’alimentation du détecteur ;

 - fournir certaines informations marquées de manière indélébile (nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur, numéro et la date de la norme à laquelle se conforme le détecteur, date de fabrication ou numéro du lot, type de batterie à utiliser, informations mode d’emploi pour l’installation, l’entretien et le contrôle du détecteur...). 

L’arrêté détaille également en annexes les consignes de sécurité à suivre en cas d’incendie et le modèle d’attestation que l’occupant du logement doit fournir à son assureur. L’arrêté précise enfin qu’il est interdit d’installer des détecteurs de fumée dans les parties communes des immeubles collectifs d’habitation (d’autres mesures de sécurité contre l’incendie devant être mises en œuvre dans les parties communes). Le décret concernant l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation avait été publié au Journal officiel du 11 janvier 2011 à la suite de la loi du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation.

 


Belfort

63 rue de Besançon
90000 Belfort
Tel. 03 84  22 02 66
philippe@revedefeu.com

 
Créé et référencé par UP SOLUTIONS